A côté de Paris-Photo: de nouveaux talents à fotofever 2018

Le Carrousel du Louvre accueillait du 8 au 11 novembre la 7è édition de fotofever paris. Une centaine de galeries internationales et françaises y présentaient quelque 250 « artistes émergents ». Cet événement, coïncidant avec le Salon de la Photo ainsi qu’avec le prestigieux Paris-Photo (chroniques à suivre), a lui aussi parfaitement rempli son rôle comme l’atteste son record de fréquentation de 12864 visiteurs, soit une augmentation de plus de 30% par rapport à l’édition précédente. Passionnés, collectionneurs avertis ou débutants comme simples curieux se sont retrouvés dans cette foire « off » témoignant d’une belle vitalité comme de la diversité de la création contemporaine.

Après une sélection d’oeuvres exposées dans un intérieur scénographié avec la collaboration de Roche-Bobois, le visiteur avait tout loisir de faire de belles rencontres, au gré de ses inclinations. Il était d’emblée réconfortant de constater que le petit format conserve ses adeptes. Ainsi de ces artistes américains tels Maureen Haldeman avec un beau travail sur son environnement naturel et de nouvelles images plus abstraites en monochromie (maureenhaldemanphotography.com). Les tirages restent de dimension modeste ou moyenne chez Erica Kelly Martin (ericakellymartin.com) avec son Road Trip dans l’Ouest américain, série à travers laquelle l’artiste s’attache à rendre compte en images des inquiétantes divisions qui caractérisent de plus en plus son pays.

Un peu plus loin, Na-Loretta Law (loretta-law.com), Londonienne mais originaire de Chine, traduit joliment avec une délicatesse et une patience toute asiatique les émotions que lui procure la musique. Ce fotofever 2018 fut encore l’occasion de découvrir le minutieux travail d’Irène Jonas et ses photographies peintes à la pièce, évocatrices des photos coloriées d’antan (irenejonas.fr/). Belle découverte aussi que les vibrantes images de Laeticia Lesaffre, lauréate du prix Objectif Femmes 2018 avec sa série DE-SOL-ES, enfance exilée (laetitialesaffre.com).

Cette année, à l’occasion du 160è anniversaire des relations diplomatiques franco-japonaises, fotofever paris avait choisi de mettre à l’honneur le Japon en accueillant à travers leurs galeries une sélection d’artistes venus du Pays du Soleil Levant: diversité des styles et des regards, dont ceux de Tatsuo Suzuki (tatsuosuzuki.com)  Enfin, ce fotofever a lancé la première édition du YOUNG TALENTS FOTOFEVER PRIZE, offrant de la sorte à trois jeunes talents leur première exposition dans une foire internationale et d’autres opportunités dont une participation au prochain festival KG+ de Kyoto lors du printemps 2019. Le prix du public fut décerné à la jeune française Clothilde Matta (clothildematta.com).

La foire a manifestement gagné ses galons dans sa mission de découvertes et d’encouragements. Ses prochaines manifestations auront lieu à Lille fin février-début mars 2019 et à Arles 2019 avant de retrouver Paris.

A suivre sur fotofever.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.