Penser autrement la photographie avec Gildas Lepetit-Castel

Un photographe doit s’employer à inspirer ce qui l’entoure pour le laisser résonner en lui et expirer un instant fort. C’est la belle idée que défend Gildas Lepetit-Castel dans « L’inspiration en photographie » (*), petit livre de pensées pour enrichir notre réflexion et donc notre pratique. Après l’ouvrage de David duChemin, qui incitait déjà le photographe à ouvrir son esprit, les Editions Eyrolles publient un autre ouvrage pour ne jamais oublier l’essentiel et « penser autrement la photographie ».

« Je suis fait de tout ce que j’ai vu », disait Matisse. Selon Gildas Lepetit-Castel (GLC), l’expression artistique, qu’il s’agisse ou non de photographie, gagnera à cette « inspiration » préalable pour vivre ses émotions et les traduire en images.  Sachant que ce n’est pas l’appareil qui fait l’image, le photographe développera sa créativité en traversant les frontières de son domaine. GLC jette des ponts : les passerelles et correspondances sont évidentes avec le cinéma mais l’auteur évoque aussi les relations de la photographie avec la musique et le jazz en particulier. Songeons par exemple à l’économie du jeu de la trompette d’un Miles Davis (voir Ascenseur pour l’échafaud, de Louis Malle, 1957) comme à la série complète des albums Jazz in Paris (Gitanes Jazz Productions) avec leurs pochettes en noir et blanc si bien évocatrices des notes bleues qu’ils contiennent.

Photographe et formateur mais aussi éditeur, GLC pousse la comparaison avec la musique et le cinéma jusqu’aux stades de l’editing et du montage des séries photographiques, pour le livre (support le plus libre de l’auteur-photographe) comme pour les expositions. D’autres parallèles avec la musique existent à travers la notion d’album-concept ou de la couleur sonore qui habille toutes les plages d’un CD de la même façon qu’une série photographique respectera uniformément telle ou telle tonalité pour garantir sa cohérence. GLC ouvre les pistes pour choisir, ordonner et faire cheminer dans les images.

© Gildas Lepetit-Castel, 2016

Puisque le numérique et ses possibilités de post-traitement toujours plus poussées vont aujourd’hui à l’encontre de la réflexion avant ou lors de la prise de vue, un photographe-artiste honnête avec lui-même fera ses choix dès le déclenchement. Ainsi traduira-t-il au mieux ses sensations. Peintre mais aussi photographe, Pierre Bonnard le disait bien : « La sensation mène aux tons ». De même qu’un réalisateur de cinéma ne proposera pas son film en noir et blanc ou en couleurs, l’art photographique « n’est pas un produit de consommation », avertit GLC. Sans jamais déplorer l’évolution technique, celui qui tira pendant longtemps les photographies argentiques des autres nous engage à ne pas dénaturer l’image originale. Le rendu, ajoute-t-il, est une part essentielle de l’identité du photographe. Nous voici en cuisine, soucieux de faire ressortir le naturel du produit : ce sont les sens qui doivent dicter nos choix, non les infinies possibilités de l’outil numérique. Gardons-nous de pousser le curseur trop loin.

Les formules citées sont profondes et jolies à la fois, comme celle-ci, de Robert Frank : « The eye should learn to listen before it looks » (l’œil doit apprendre à écouter avant de voir). Les mots, à propos, ont leur poids, qui peut être trop lourd dans l’accompagnement des images. Comment légender nos photographies en dépassant la banalité, suggérer des pistes de lecture, voire un récit ? Comment nommer une série ? « Décrire c’est détruire, suggérer c’est créer », disait Doisneau. Les recommandations de GLC couvrent tout le process, jusqu’à la présentation et la diffusion. Il livre aussi un petit cahier d’exercices, étant entendu que la clé pour « voir, penser et vivre la photographie » résidera toujours dans un perpétuel questionnement et une inlassable curiosité.

L’inspiration en photographie. Gildas Lepetit-Castel. Editions Eyrolles, 14,90€

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.